Un conseiller disponible au
Le Guide de l'énergie » Le prix de l’énergie

    Le prix de l’énergie

    Depuis les années 2000, le paysage énergétique français a connu de nombreuses mutations. L’ouverture du marché a permis de mettre fin au monopole d’EDF, diversifiant du même coup les abonnements et les offres tarifaires.

    Mais derrière ces évolutions, le prix de l’énergie reste toujours composé des éléments suivants :

    • Un abonnement
    • Des taxes
    • Le prix du kWh

    Quelles sont les variables qui entrent en compte pour déterminer du prix de l’électricité et du gaz ? Comment les fournisseurs d’énergie peuvent-ils offrir des abonnements tarifaires différents ? Petit tour d’horizon pour tout savoir sur le prix de l’énergie.

    Sommaire
      Article mis à jour le 1 mars 2021

      L’ouverture du marché de l’énergie et le prix de l’électricité

      La fin du monopole d’EDF

      L’année 2007 marqua un tournant très important dans la libéralisation énergétique. En effet, elle correspond à la fin du monopole d’EDF, qui, jusqu’ici, était le seul fournisseur d’électricité et de gaz pour les particuliers.


      Ceci transforma profondément et durablement le secteur. Si EDF continue de fournir de l’énergie, il n’est désormais plus le seul : à ses côtés, des dizaines de fournisseurs alternatifs proposent des offres d’électricité et de gaz.

      Le pouvoir pour les consommateurs

      L’ouverture du marché eut un effet important pour les particuliers, qui bénéficièrent de plus de choix pour s’approvisionner en électricité et en gaz. En effet, le prix de l’énergie est décidé par le fournisseur choisi, au lieu d’être imposé par une seule et même entreprise.


      Aujourd’hui, chaque fournisseur alternatif propose des abonnements énergie divers. En fonction de vos besoins, vous pouvez donc choisir celui qui correspond le mieux à votre situation.

      Le SAVIEZ-VOUS ?

      Pour proposer des offres adaptées à des usages très différents, certains fournisseurs d’énergie font baisser les factures en utilisant le concept d’heures pleines et heures creuses.
      Les heures pleines sont facturées à tarif plein, tandis que les heures creuses sont plus économiques, et correspondent généralement aux horaires nocturnes. Dès lors, les consommateurs voient leur facture énergétique diminuer lorsque leur consommation d’électricité et de gaz se situe pendant les heures creuses.

      Suite à la fin du monopole, le prix du gaz et de l’électricité est donc devenu une variable sur laquelle les fournisseurs jouent pour attirer les consommateurs.
      Mais finalement, pourquoi le prix de l’énergie n’est-il pas le même pour tous ? Explications.

      Le prix de l’énergie

      La composition du prix de l’énergie

      Trois éléments entrent dans le prix de l’énergie : le prix du kWh, les taxes et l’abonnement.

      Le prix du kWh

      Les composantes du prix du kWh sont :

      • Le coût de l’acheminement de l’électricité, autrement dit son transport et sa distribution.
      • Le coût de la fourniture de l’énergie, incluant sa production, son approvisionnement et sa gestion commerciale.

      Ici, il convient de distinguer ces deux éléments, car ils n’affectent pas le prix final de la même façon.

      En effet, le coût de l’acheminement sera identique pour tous les fournisseurs. En revanche, ça n’est pas le cas de la fourniture de l’énergie, sur laquelle il est possible d’avoir un impact. La raison est simple : d’une entreprise à une autre, l’acquisition et la gestion de clients ne sont pas administrés de la même manière, et pourront donc faire baisser ou augmenter les coûts.

      Ainsi, on peut dire que les fournisseurs d’électricité disposent d’une certaine marge pour faire varier le prix du kWh.

      Les taxes

      Invariablement, des taxes reversées à l’Etat ou servant au financement des énergies renouvelables s’ajoutent au prix de l’énergie. Il en existe quatre :

      • La CSPE, Contribution au Service Public de l’Électricité, en place depuis 2016. Elle finance divers dispositifs, dont le tarif de première nécessité, le développement des énergies renouvelables, ou encore la péréquation tarifaire des DOM et des îles.
      • La TCFE, Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité, qui est reversée aux communes et aux départements.
      • La CTA, Contribution Tarifaire d’Acheminement, qui finance la retraite des agents EDF et Engie (avant 2005).
      • La TVA, qui revient à l’Etat.

      A elles seules, elles représentent le tiers du prix total de l’énergie. De ce fait, leur poids n’est pas négligeable, et affecte tous les fournisseurs de manière identique.

      L’abonnement

      Enfin, le prix de l’énergie dépendra de l’abonnement proposé par chaque fournisseur. Ces derniers sont libres d’offrir les tarifs de leur choix selon leurs cibles et leurs objectifs. Le prix de l’abonnement sera donc stratégique pour faire baisser (ou augmenter) le prix de l’énergie.

      Le SAVIEZ-VOUS ?

      En réalité, toutes les entreprises ne sont pas libres de choisir leurs tarifs. Le fournisseur historique, EDF, est en effet contraint par l’Etat de proposer des tarifs réglementés qui sont fixés par les pouvoirs publics. Ces offres portent le nom de “tarif bleu” et varient deux fois par an selon les prix de marché de gros. Ceci donne un avantage tarifaire certain aux fournisseurs alternatifs, qui ne sont pas contraints par l’Etat.

      Comment choisir la meilleure offre tarifaire ?

      Pour se différencier de leurs concurrents, les fournisseurs donnent la possibilité aux consommateurs de choisir des options tarifaires variées. Ainsi, ils peuvent faire évoluer les prix de leurs abonnements selon :

      • Les heures creuses et heures pleines, aussi appelées “Option double”
      • La puissance du compteur
      • Leurs profits (en les diminuant, ils font baisser leurs prix)

      Ainsi, en jouant sur la consommation kWh et le profil des ménages, un fournisseur alternatif peut proposer des options tarifaires plus intéressantes.

      Pour aller encore plus loin, ce tableau comparatif de fournisseurs d’énergie présente les tarifs de l’électricité pour l’année 2019. Prix du kWh et abonnement y sont différenciés, afin de comprendre d’où vient le montant final d’une facture.

      Fournisseurs et offres comparéesOffre tarifaire baseOffre tarifaire
      heures pleines / heures creuses
      Abonnement (€/TTC)Prix du kWh (€/TTC)Abonnement (€/TTC)
      HP : prix au kWh (€/TTC)
      HC : prix au kWh (€/TTC)
      Total Direct Energie
      100% Online
      140€0,1433€160€0,1572€0,1220€
      Eni
      Webeo 1 an Electricité
      155€0,1514€175€0,1704€0,1239€
      Ohm énergie
      Ohm Petite conso
      110€0,1549€129€0,1697€0,1313€
      EDF
      Digiwatt
      132€0,1490€154€0,1631€0,1266€
      Proxelia
      Domelia
      134€0,1490€155€0,1638€0,1267€
      Happ-e
      Happ-e électricité de Engie
      140€0,1479€160€0,1624€0,1258€
      Mint Energies
      Classic & Green
      140€0,1490€160€0,1638€0,1267€

      *Prix indexés

      Prix évoluant en fonction de l’évolution d’une valeur de référence indiquée dans le contrat, généralement les tarifs réglementés.

      **Autre évolution prix

      Prix soumis à d’autres formes d’évolutions définies dans le contrat.

      Ce comparateur permet de comparer les offres disponibles actuellement sur le marché.

      Les coûts annuels estimés sont calculés sur la base des prix en vigueur au moment de la comparaison.

      Les renseignements sont communiqués à titre d’information. Ils ne constituent pas un engagement contractuel.


      Un conseiller disponible au
      Retour haut de page